L’Année de …, scènes de vie attachantes

Deux parcours de vie avec leurs hauts et leurs bas pour des trentenaires en déroute ou qui doutent, le tout sur fond d’astrologie chinoise, Vanyda dont on avait aimé Valentine et François Duprat ont ciselé leurs portraits. De L’Année de la chèvre à celle du dragon, Bernadette et Franck vont croiser leurs chemins et prendre des pistes qui pourraient chacun de leur côté les amener à la rupture. Doutes, secrets de famille inavoués, tentations et retour sur la piste au prix parfois de renoncements, de maladresses mais aussi d’amour, Franck et Bernadette offrent le miroir de vies qui ressemblent beaucoup aux nôtres, le tout bordé par un trait expressif et coloré.

L'Année du dragonFranck est né l’année du dragon.Il zone chez son frère, son père est gravement malade. Il rencontre Bernadette avec qui il s’occupe d’enfants. Ce qui n’est pas de tout repos. Franck est amoureux sans qu’il se l’avoue de Kim d’origine asiatique qui vit avec Eric. Kim va partir à Paris ce qui lui flanque un coup. Du coup il tombe dans les bras de Bernadette mais sans passion. Maintenant qu’il a un boulot, son frère en a marre qu’il squatte son canapé. L’ambiance familiale est parfois tendue et leur père s’affaiblit. Franck sème la pagaille partout où il passe. Il revoit Kim mais son père meurt. Mal barré le Franck mais il finira par se faire une raison et la vie continue. Un ado un peu attardé que la vie va se charger de faire vieillir mais l’Asie continuera à le fasciner.

L'Année de la chèvre

Bernadette dans le tome 2 on la retrouve quinze ans plus tard. Mariée, quelques kilos en plus, deux enfants, elle est institutrice. Son mari est graphiste et mal dans sa peau, tiraillé entre ses envies et la réalité. Bernadette a des états d’âme et découvre la gym en salle avec un prof qui la fait craquer si ce n’est que parce qu’il est attentionné. Elle raconte à son fils La Chèvre de Monsieur Seguin. C’est d’ailleurs l’année de la chèvre, son signe d’astrologie chinoise. Une année où devrait se passer pour elle plein de choses. Elle a un grand-père très âgé dont elle s’occupe avec ses parents. Son mari Simon commence à la fatiguer. Sa fille entame sa crise d’adolescence et Bernadette a le coup de cœur pour son coach. Panique à bord et point de rupture atteint. En prime le papy serait-il un pervers pépère ?

Beaucoup de bonheur, de tendresse dans ces vies au pluriel que les deux auteurs auscultent pas à pas, débroussaillant le terrain parfois glissant sur lequel évoluent leurs personnages. Rien de révolutionnaire dans ces quotidiens, du doute, des envies réfrénées, des occasions manquées pour des générations différentes qui pourtant ne laisseront pas dériver leur avenir. Des scènes de vie sensibles et auxquelles on peut croire, ce qui est le plus important. Bernadette aurait-elle été heureuse avec Franck ? Délicate question.

L’Année du dragon Franck, La Boîte à bulles, 23 €
L’Année de la chèvre Bernadette, La Boîte à bulles, 20 €