Les Enfants de la Résistance T3, le réseau Lynx passe à l’action

Ils continuent à se comporter comme des adultes, en plus courageux peut-être les Enfants de la Résistance. Dans ce tome 3, on va enterrer le cercueil vide du père de François fusillé par les Allemands. Les trois adolescents ont fini par créer un réseau mythique dans la région dont veulent se rapprocher d’autres résistants mais des grands cette fois. On pourra toujours penser que des gamins n’ont pas vraiment fait sauter d’usine mais le très bon travail de Vincent Dugomier au scénario et le non moins excellent dessin d’Ers qui mêle réalisme et ligne claire capable de toucher les plus jeunes font acte de mémoire, replace l’histoire dans notre Histoire. Et c’est très bien.

Les Enfants de la Résistance Après l’enterrement du père de François où on a chanté la Marseillaise, le réseau Lynx des trois enfants reprend du poil de la bête. Tracts, noms de rues éphémères attribués au fusillé, François, Lisa et Eusèbe continuent à résister. Mais quand un vrai réseau veut les contacter comment avouer qu’ils ne sont que des enfants ? L’oncle de François un collaborateur voudrait bien récupérer la ferme de son frère fusillé. Un avion anglais est venu se poser non loin de là amenant armes et explosifs. Le réseau Lynx va se voir confier une mission dangereuse, faire sauter une usine. Les premiers attentats ont lieu dans plusieurs villes de France et des soldats allemands abattus, des otages fusillés. L’URSS est envahie, Pearl Harbor attaqué par les Japonais.

Vincent Dugomier
Dugomier à Bruxelles dans une salle de classe des années 40 reconstituée. JLT ®

C’est un tournant dans le second conflit mondial sur lequel finit ce tome 3. Les géants soviétique et américain entrent en guerre. La résistance communiste va commencer la lutte en France après l’invasion de l’URSS. Ce qui va augmenter le nombre de réseaux même si on doit se souvenir que tant que le pacte germano-soviétique a tenu le parti communiste français a eu une attitude attentiste. Ils paieront un lourd tribu ensuite face aux Allemands. Quant à nos trois zozos ils sont déjà des adultes qui se demandent ce que sera la guerre de l’après-guerre, Staline un dictateur. On se laisse aller avec émotion à suivre leurs exploits dignes des BD de la Libération, Fifi gars du maquis et autres. Un cahier didactique par Dugomier termine l’album illustré de documents originaux sur le SOE ou le BCRA qui vont alimenter les Résistants en matériel.

Les Enfants de la Résistance, T3 Les deux géants, Le Lombard, 10,95 €

Les deux géants
Ers ®