Les Apprentissages de Colette, femme libérée

Chacun de ses livres est une divine surprise. Annie Goetzinger a un sens inné de l’écriture et de la narration. Son dessin est suave, léger, charmeur. Son trait sublime ses personnages. En donnant vie aux Apprentissages de Colette, Annie Goetzinger embarque ses lecteurs dans un tourbillon séduisant sur la piste de l’une des plus grandes dames de la littérature française. On garde de Colette le souvenir d’une figure vieillissante, loin du portrait bourré de vie et d’intelligence, d’à-propos, amoureuse volage mais passionnée, que trace Goetzinger. Une sorte de réhabilitation à titre posthume d’une jeune fille impétueuse qui va devenir Colette mais ne l’est pas encore.

Les Apprentissages de ColetteSidonie Gabrielle Colette va se marier. Elle a vingt ans et épouse un journaliste branché, Willy bien plus vieux qu’elle, homme à femmes et à intrigues. Devenus parisiens, Colette, très proche de sa mère Sido, et Willy fréquentent les salons. Colette place déjà ses piques et découvre qu’elle est aussi une femme trompée. Mais son couple doit résister. Elle commence à écrire. Willy la décourage. Mais quand il tombe sur le brouillon de Claudine à l’école écrit par sa femme, il sait qu’il a un best-seller entre les mains. Il le signe de son nom. Colette a laissé au moins provisoirement la gloire au père des Claudine dont elle est devenue le nègre. Colette touche au théâtre et tombe follement amoureuse de Missy, Mathilde de Morny, marquise de Belbeuf. Missy est habillée en homme et voue à Colette un amour brûlant. Ils s’installent ensemble. Leur liaison fait scandale. Mais Colette dont on sait qu’elle a écrit les Colette est devenu écrivain à part entière et à succès.

La vie de Colette est un roman improbable en ce début de XXe siècle. Elle sera la femme de tous les amours, libre, signe Chéri, trompe le père, Jouvenel, avec le fils. Le Blé en herbe en sera le résultat. Elle signera aussi Mes Apprentissages en 1936 qui a inspiré le titre de l’album. Peu à peu Colette se statufie, oracle littéraire et Pythie alitée. Au fil des pages Annie Goetzinger lui rend hommage et justice. On aime Colette sous le crayon de Goetzinger qui est au plus haut de son dessin. Décors, ambiance, précision subtile des détails, couleurs pastels, un album qui vibre, humain et poétique, le destin d’un grand talent. Comme celui d’Annie Goetzinger qui se place parmi les meilleur(e)s auteur(e)s de BD.

Les Apprentissages de Colette, Dargaud, 24,95 €

Les Apprentissages de Colette
Goetzinger ®